modified on 28 mai 2011 at 06:15 ••• 3 663 views

Supermarché Michael - African Lux

De Wikinshasa.

Version du 28 mai 2011 à 06:15 par OlivierAuber (discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)


Appellations successives : Marché couvert, puis Rodhina, puis African-Lux / Supermarché Michael-African-Lux

Dénomination(s) : Marché

Localisation

Commune : Gombe

Adresse  : Marché (place du) (entrée principale) / Marché (avenue du) / Col. Ebeya / Équateur (avenue de l')

Quartier :

Lieu-dit :

Latitude : -4.30613 | Longitude : 15.30888

Voir sur : OpenStreetMap | Geonames | OSM/Gmaps | GoogleMaps | YahooMaps

Historique et description

Acteur(s) : Callebout, Ernest (architecte). Alhadeff, Maurice (homme d'affaires juif, commanditaire). Crédit foncier africain,(banque)

Date de réalisation  : 1925

Historique 

Le marché couvert, réalisé en 1925 à l'initiative de Maurice Alhadeff, homme d'affaires juif originaire de Rhodes arrivé au Congo en 1911 et propriétaire du terrain, est financé par le Crédit foncier africain. Il est conçu par Ernest Callebout, auteur de l'hôtel Métropole de Matadi. L'architecte se serait inspiré du vieux marché de Rhodes aux toits de tuiles vertes. L'emplacement du marché couvert a été l'objet de discussions au sein de l'administration coloniale sur la question d'introduire une ségrégation raciale dans l'espace urbain de Kinshasa. Le bâtiment témoigne de l'importance d'acteurs appartenant aux classes intermédiaires dans la société coloniale, en particulier dans la zone commerciale de la ville. En 1943, le bâtiment du marché est jugé trop exigu et le marché public est déplacé à son emplacement actuel. L'ancien marché prend alors le nom d'African-Lux et reste un centre commercial jusqu'à ce jour.

Description 

Le marché épouse la forme triangulaire de l'ilot et s'ouvre sur la place. Ce repère urbain atypique est composé de façades à galeries et cantonnées de tourelles d'angles surmontées de coupoles qui renforcent son caractère exotique et orientaliste souligné par son toit de couleur verte. L'espace central était éclairé par un éclairage zénithal.

État de l’œuvre et valeur patrimoniale

État de l’œuvre : état modifié

Valeur patrimoniale :

Sources documentaires

Archives 

- BELGIQUE, Bruxelles, ministère des Affaires étrangères. Archives africaines : GG.7486

Bibliographie 

-TOULIER, Bernard, LAGAE Johan, GEMOETS, Marc, Kinshasa. Architecture et paysage urbains, Paris, Somogy, 2010, p. 70 ; carte de localisation : n° 44.

- ANTIPPAS, Georges, Pionniers méconnus du Congo belge, Bruxelles, Inter-Print, 2007, p. 103.

- RAHMANI, Moïse, Shalom Bwana. La saga des Juifs du Congo, Paris, Romillat, 2002.

Identifiants inventaire

Numéro d’inventaire : 3 | Numéro dans l'atlas général : 019

Date d'enquête : 20/10/2009 | Nom de l'enquêteur : Bernard Toulier

Sites liés

Iconographie

  • Illustrations actuelles (PA)
  • Documents anciens (PH)
  • Dessins d'architecture (DA)