modified on 28 mai 2011 at 06:11 ••• 5 381 views

Stade des Martyrs de la Pentecôte

De Wikinshasa.

(Différences entre les versions)
 
Ligne 12 : Ligne 12 :
| Latitude              =-4.33039
| Latitude              =-4.33039
| Longitude            =15.31021
| Longitude            =15.31021
-
| Id                   =  47
+
[[catégorie:Fiche V. 2]]
-
| n_site               = 044
+
| Id =  47
-
| appelation           = Stade des Martyrs de la Pentecôte
+
| n_site = 044
-
| dénomination         = Complexe sportif
+
 
-
| commune               = Lingwala
+
| date_enquête = janvier 2010
-
| addresse              = Enseignement, Avenue de l'
+
| nom-enquêteur = équipe [[Marc Gemoets]], [[Bernard Toulier]]
-
| architecte            = inconnu
+
 
-
| acteur = Chinois (entrepreneurs)
+
| appelation = Stade Kamanyola / Stade des Martyrs de la Pentecôte
-
| date_projetréalisation= années 1980
+
| dénomination = Stade
-
| description           = Ce bâtiment sera le plus important stade de sport construit en Afrique, aujourd'hui détronné par les stades sud-africains construits dans le cadre de la coupe du monde de footbal.
+
 
-
| historique            =
+
| commune = Lingwala
-
| état_de_loeuvre       = état d'origine
+
| quartier  = 
-
| valeur_patrimoinial  =  
+
| adresse  = Enseignement (avenue de l')
-
| sources_archives     = - BEAU: plan "schéma d'aménagement hypothétique du voisinage du Palais de Peuple", s.d.
+
| lieudit =  
-
| bibliographie         =  
+
 
 +
| acteur = Chinois (entrepreneurs)
 +
| date_projetréalisation= 1988-1993
 +
 
 +
| historique = Dans les années 1988-1993, le stade est édifié comme dans les autres capitales africaines avec l'aide et l'expertise architectural de la Chine communiste. Nommé par le président Mobutu Stade Kamanyola, en référence à une bataille dans le Sud-Kivu, le complexe a été rebaptisé Stade des Martyrs de la Pentecôte par le président Laurent Désiré Kabila, en souvenir de l'exécution par pendaison le 2 juin 1966 de quatre hommes politiques (Evariste Kimba, Jérôme Anany, Alexandre Mahamba, Emmanuel Bamba) accusés d'avoir monté un complot contre le régime de Mobutu. Le stade représente également un « lieu de mémoire » pour la diaspora congolaise en Europe.
 +
| description = Reconnu à l'époque de sa construction comme le plus grand stade de l'Afrique subsaharienne avec une capacité de 80 000 places assises, il est aujourd'hui détrôné par les stades sud-africains construits dans le cadre de la coupe du monde de football (2010).
 +
 
 +
 
 +
| état_de_loeuvre = état d'origine  
 +
| valeur_patrimoiniale  =  
 +
 
 +
| sources_archives =  
 +
 
 +
- CONGO, Kinshasa, Bureau d'études d'aménagements et d'urbanisme : plan "schéma d'aménagement hypothétique du voisinage du Palais de Peuple", s.d.
 +
 
 +
 
 +
| bibliographie =  
 +
 
 +
- TOULIER, Bernard, LAGAE Johan, GEMOETS, Marc, Kinshasa. Architecture et paysage urbains, Paris, Somogy, 2010, p.123 ; carte de localisation : n° 124.
 +
 
 +
- FUMUNZANZA MUKETA, Jacques, Kinshasa d’un quartier à l’autre, Paris, L’Harmattan, 2008, pp. 108-109.
 +
 
 +
- EALE B., Jean-Claude (dir.), Léo-Kin 80 ans: cheminement d’une capitale 1923-2003, Kinshasa, Éditions CMCT FCB, 2004, p. 61.
 +
 
}}
}}
=Sites liés=
=Sites liés=
Ligne 49 : Ligne 72 :
Fichier:  
Fichier:  
</gallery>
</gallery>
-
[[catégorie:Complexe sportif]]
+
[[catégorie:Inventaire immobilier]]
-
[[catégorie:Inventaire immobilier urbain mobilier immatériel]]  
+
[[catégorie:Architecture de l'éducation, culture, recherche, sport ou loisir]]
-
[[catégorie:Inventaire immobilier urbain mobilier immatériel]]
+
-
[[catégorie:catégorie autre]]
+

Version actuelle en date du 28 mai 2011 à 06:11


Appellations successives : Stade Kamanyola / Stade des Martyrs de la Pentecôte

Dénomination(s) : Stade

Localisation

Commune : Lingwala

Adresse  : Enseignement (avenue de l')

Quartier :

Lieu-dit :

Latitude : -4.33039 | Longitude : 15.31021

Voir sur : OpenStreetMap | Geonames | OSM/Gmaps | GoogleMaps | YahooMaps

Historique et description

Acteur(s) : Chinois (entrepreneurs)

Date de réalisation  : 1988-1993

Historique 

Dans les années 1988-1993, le stade est édifié comme dans les autres capitales africaines avec l'aide et l'expertise architectural de la Chine communiste. Nommé par le président Mobutu Stade Kamanyola, en référence à une bataille dans le Sud-Kivu, le complexe a été rebaptisé Stade des Martyrs de la Pentecôte par le président Laurent Désiré Kabila, en souvenir de l'exécution par pendaison le 2 juin 1966 de quatre hommes politiques (Evariste Kimba, Jérôme Anany, Alexandre Mahamba, Emmanuel Bamba) accusés d'avoir monté un complot contre le régime de Mobutu. Le stade représente également un « lieu de mémoire » pour la diaspora congolaise en Europe.

Description 

Reconnu à l'époque de sa construction comme le plus grand stade de l'Afrique subsaharienne avec une capacité de 80 000 places assises, il est aujourd'hui détrôné par les stades sud-africains construits dans le cadre de la coupe du monde de football (2010).

État de l’œuvre et valeur patrimoniale

État de l’œuvre : état d'origine

Valeur patrimoniale :

Sources documentaires

Archives 

- CONGO, Kinshasa, Bureau d'études d'aménagements et d'urbanisme : plan "schéma d'aménagement hypothétique du voisinage du Palais de Peuple", s.d.

Bibliographie 

- TOULIER, Bernard, LAGAE Johan, GEMOETS, Marc, Kinshasa. Architecture et paysage urbains, Paris, Somogy, 2010, p.123 ; carte de localisation : n° 124.

- FUMUNZANZA MUKETA, Jacques, Kinshasa d’un quartier à l’autre, Paris, L’Harmattan, 2008, pp. 108-109.

- EALE B., Jean-Claude (dir.), Léo-Kin 80 ans: cheminement d’une capitale 1923-2003, Kinshasa, Éditions CMCT FCB, 2004, p. 61.

Identifiants inventaire

Numéro d’inventaire : 47 | Numéro dans l'atlas général : 044

Date d'enquête : janvier 2010 | Nom de l'enquêteur : équipe Marc Gemoets, Bernard Toulier

Sites liés

Iconographie

  • Illustrations actuelles (PA)
  • Documents anciens (PH)
  • Dessins d'architecture (DA)