modified on 20 mai 2011 at 16:14 ••• 5 488 views

Statue de Henry Morton Stanley

De Wikinshasa.


Appellations successives : Monument à Henry-Morton-Stanley puis monument Bouclier de la Révolution

Dénomination(s) : Monument

Localisation

Commune : Mont-Ngaliema

Adresse  : Lazaret (avenue du)

Quartier :

Lieu-dit :

Latitude : -4.32782 | Longitude : 15.24815

Voir sur : OpenStreetMap | Geonames | OSM/Gmaps | GoogleMaps | YahooMaps

Historique et description

Acteur(s) : Heymans, Maurice C. (architecte). Dupagne, Arthur (sculpteur). Lanchelevici, Idel (sculpteur). Lyolo, Alfred (sculpteur)

Date de réalisation  : 1951 (projet) / 1956 (réalisation)

Historique 

Tandis qu'il existait déjà un monument pour Stanley à Matadi dès 1932, la décision d'ériger un monument en hommage à Bula Matari à Kinshasa ne date que de 1950. Le site choisi est le lieu naturel du chef coutumier Ngaliema et quartier général de l'explorateur britannique Stanley en 1881. Le projet de monument commémoratif est confié à l'architecte Maurice Heymans, à l'époque encore urbaniste en chef de la ville de Kinshasa pour accueillir la statue du sculpteur d'origine liégeoise Arthur Dupagne. Les statues allégoriques en bronze sont l'œuvre du sculpteur belge d'origine roumaine Idel Lanchelevici. Ce n'est que le 16 septembre 1956 que le monument sera inauguré, sans que l'évènement fasse parti du programme officiel du75e anniversaire de la fondation de la ville de Kinshasa par Stanley. La statue de Stanley sera déboulonnée quelques années plus tard, dans le contexte de la politique du "Recours à l'authenticité" prônée par le président Mobutu et remplacée par l'allégorie du Bouclier de la Révolution, œuvre de l'artiste congolais Alfred Lyolo. De son côté, la statue de Stanley est posée couchée en deux pièces (les pieds ont été arrachés du corps) entreposée dans les réserves du service des Travaux Publics puis dans celles des Musées nationaux du Congo. Elle aurait été réhabilitée en août 2010.

Description 

Le monument à la mémoire de l'explorateur Henri Morton Stanley forme un belvédère avec vue panoramique sur le fleuve Congo qui surplombe la baie de Ngaliema. La statue de l'explorateur est placée sur un socle, au sommet du monument - belvédère en arc-de cercle, sur une aire circulaire. Les bas-reliefs représentant les sept provinces de la colonie qui devaient dans le projet orner le mur de la rampe d'accès ont été remplacés par trois statues en bronze logées dans des niches : le pâtre, le pêcheur et le chasseur, allégories des piliers de l'économie traditionnelle.

État de l’œuvre et valeur patrimoniale

État de l’œuvre : état transformé

Valeur patrimoniale :

Sources documentaires

Archives 

- BELGIQUE, Bruxelles, ministère des Affaires étrangères. Archives africaines : GG 15929, GG 16498, GG 16155

- BELGIQUE, Bruxelles, La Fonderie, Fonds Fonderie Compagnie des Bronzes

- BELGIQUE, Tervuren, Musée royal de l'Afrique centrale. Archives Section d’histoire. papiers Whyms (pseudo GUILLAUME Hélène), 57.80/58.21, Chronique de Léopoldville de 1881 à 1956, pp. 1038, 1983, 2010, 2056, 2090, 2289, 2293, 2589, 2750

Bibliographie 

- TOULIER, Bernard, LAGAE Johan, GEMOETS, Marc, Kinshasa. Architecture et paysage urbains, Paris, Somogy, 2010, p. 39, carte de localisation : n° 7.

- DUPONT, Christine, 'La Compagnie des Bronzes au Congo', Les Cahiers de la Fonderie, n° 38, 2008.

- NOENS, Jessie, De monumentaliteit in de koloniale hoofdstad: Leopoldstad, mémoire de licence non publié, Université de Gand, 2004.

- LAGAE, Johan, « Kongo zoals het is ». Drie architectuurverhalen uit de Belgische kolonisatiegeschiedenis 1920-1960, thèse de doctorat, inédit, 3 vols., Université de Gand, 2002.

Identifiants inventaire

Numéro d’inventaire : 55 | Numéro dans l'atlas général : 865

Date d'enquête : janvier 2010 | Nom de l'enquêteur : équipe Marc Gemoets, Bernard Toulier / Johan Lagae

Sites liés

Iconographie

  • Illustrations actuelles (PA)
  • Documents anciens (PH)
  • Dessins d'architecture (DA)