modified on 27 mai 2011 at 13:14 ••• 4 354 views

Eglise Saint-Pierre

De Wikinshasa.


Appellations successives : Centre paroissial Saint-Pierre, Église Saint-Pierre

Dénomination(s) : Centre paroissial

[voir liens à créer avec complexe scolaire et stade. Il faudrait aussi individualiser l'église et faire deux dossiers, l'un sur le complexe missionnaire et un autre sur l'église elle-même …]

Localisation

Commune : Bandale

Adresse  : Kasa-Vubu (avenue) / Kongolo (avenue) (carte C7)

Quartier : Kinshasa

Lieu-dit :

Latitude : -4.32356 | Longitude : 15.31309

Voir sur : OpenStreetMap | Geonames | OSM/Gmaps | GoogleMaps | YahooMaps

Historique et description

Acteur(s) : Beckers, Henri (frère bâtisseur). R.P. Simenon, (révérend père, curé de la paroisse Saint-Pierre) (commanditaire)

Date de réalisation  : 1932-1933

Historique 

En 1932 fut posée la première pierre de l'église Saint-Pierre, première église de la cité indigène qui s'adressait à un public exclusivement africain. Situé le long de l'actuel le avenue Kasa-Vubu, le site à l'époque fort éloigné du centre-ville et entouré de terrains marécageux avait été choisi par la congrégation missionnaire de Scheut en prévoyant l'extension très rapide de la cité. Un an plus tard, l'église est édifiée et, débute la construction d'écoles pour garçons et filles -le Collège Saint-Pierre et le Lycée Sainte-Thérése. Avec l'église et le stade Cardinal-Malula, ces établissements scolaires forment le noyau du complexe missionnaire Saint-Pierre, complexe qui témoigne de l'impact fondamental de l'église catholique sur les différents domaines de la vie dans la cité à l'époque coloniale (religion, enseignement, loisirs).

Description 

Église située dans un centre paroissial missionnaire plus vaste, au milieu de la cité indigène. L’église en brique est assez sobre et présente peu de détails constructifs, à l'exception de son portail légèrement ouvragé. L’église a une profondeur totale de 78 m, tandis que la grande nef a 14 m de large. Lors de la construction du bâtiment au début des années 1930, la tour du clocher, haute de 29 m dominait le paysage urbain de la "cité indigène" émergente. L'église, avec son presbytère est au cœur d'un vaste ensemble missionnaire composé d'édifices d'enseignement (collège, lycée), sportifs (stade, piscine) et de loisirs (salle de fêtes).

État de l’œuvre et valeur patrimoniale

État de l’œuvre : état d'origine

Valeur patrimoniale :

Sources documentaires

Archives 

- BELGIQUE, Tervuren, Musée royal de l'Afrique centrale. Archives Section d’histoire. papiers Whyms (pseudo GUILLAUME Hélène), 57.80/58.21, Chronique de Léopoldville de 1881 à 1956, pp. 1040, 1112-13, 1363

Bibliographie 

- TOULIER, Bernard, LAGAE Johan, GEMOETS, Marc, Kinshasa. Architecture et paysage urbains, Paris, Somogy, 2010, pp. 64-65 ; carte de localisation : n° 37, 38.

- MABIALA, Pamphile, 'L'architecture chrétienne catholique de Kinshasa (1908-1988)', in Jean-Luc Vellut (réd.), Villes d'Afrique. Explorations en histoire urbaine, n° 73, Cahiers africains, Tervuren/Paris, CEDAF/L'Harmattan, 2007, pp. 101-112.

- VERHELST, Daniel, DANIELS, Hyacint, Scheut vroeger en nu 1862-1987 : geschiedenis van de Congregatie van het Onbevlekt Hart van Maria CICM/Scheut hier et aujourd’hui, Leuven, Universitaire Pers, 1991.

- BONTINCK, François, Les missionnaires de Scheut au Zaïre : 1888-1998, Kinshasa, L’Epiphanie, 1988.

Identifiants inventaire

Numéro d’inventaire : 17 | Numéro dans l'atlas général : 014a

Date d'enquête : octobre 2009 | Nom de l'enquêteur : équipe Marc Gemoets Bernard Toulier

Sites liés

Complexe paroissial Saint-Pierre | Stade Cardinal Malula | Lycée Kabambare et Institut Kato | Collège Saint-Pierre

Iconographie

  • Illustrations actuelles (PA)
  • Documents anciens (PH)
  • Dessins d'architecture (DA)