modified on 27 mai 2011 at 16:43 ••• 4 095 views

Caisse d'Epargne

De Wikinshasa.


Appellations successives : Caisse d'épargne

Dénomination(s) : Caisse d'épargne

Localisation

Commune : Gombe

Adresse  : Marinel (avenue de la) / Kisangani (avenue de) / Colonel.-Vangu (avenue du )

Quartier :

Lieu-dit :

Latitude : -4.30642 | Longitude : 15.28698

Voir sur : OpenStreetMap | Geonames | OSM/Gmaps | GoogleMaps | YahooMaps

Historique et description

Acteur(s) : Lambrichs, Marcel (architecte)

Date de réalisation  : 1953

Historique 

Vers 1927, des congrégations missionnaires fondent les premières caisses d'épargne, initiatives qui à partir 1933 sont continuées dans le but "d'inculquer aux Africains l'esprit d'économie et d'épargne". Cet esprit devait leur montrer en premier lieu la possibilité de construire leur future maison en matériaux durables. En 1948 est envisagé la création d'une caisse d'épargne du Congo belge et du Ruanda-Urundi, mais ce n'est que le 10 juin 1950 que sera signé le décret. Le 16 avril 1951 seront inaugurés les nouveaux services de la Caisse d'épargne, situés dans une aile du bâtiment de la poste centrale sur le boulevard du 30-juin. Deux ans plus tard, en 1953, sera organisé un concours d'architecture pour la construction d'un nouveau siège de la Caisse d'épargne auquel participe, à côté de Marcel Lambrichs, Claude Laurens et Charles Van Nueten.

Description 

La Caisse d'épargne, composée d'un socle surmonté d'un volume, comprend deux parties. Les services financiers de la caisse d'épargne sont regroupés aux niveaux inférieurs et les niveaux supérieurs sont réservés aux logements des hauts fonctionnaires, soit dix appartements de 175 m² chacun. L'architecte cherche à créer par la disposition des masses un certain caractère monumental qui convient à la fois au programme et au lieu (le bâtiment se trouve près de l'axe principal du quartier administratif de la capitale coloniale). Le socle présente une colonnade avec façade intérieure. La façade latérale, et son entrée sous auvent, est ajourée par un jeu d'ailettes pare-soleil. La tour est architecturée en travées en alvéoles. A noter le très bel escalier extérieur en façade arrière et latérale. Bien que l'immeuble soit entièrement équipé de conditionnement de l'air dès l'origine, le souci de l'architecte a été d'assurer partout une bonne ventilation naturelle. La mise en œuvre des matériaux est remarquable : plaques de silex lavé, béton apparent, châssis en aluminium,...

État de l’œuvre et valeur patrimoniale

État de l’œuvre : état d'origine

Valeur patrimoniale :

Sources documentaires

Archives 

- BELGIQUE, Bruxelles. Archives d'architecture moderne : Fonds Marcel Lambrichs (brochure bureau d'architecture Marcel Lambrichs)

- BELGIQUE, Tervuren, Musée royal de l'Afrique centrale. Archives Section d’histoire. papiers Whyms (pseudo GUILLAUME Hélène), 57.80/58.21, Chronique de Léopoldville de 1881 à 1956, pp. 878, 1123, 1848, 2057c, 2182a, ...

Bibliographie 

- 'Architecture au Congo. Nouvel immeuble de la Caisse d’Épargne', Habitat et Habitations, vol. XVIII, n° 11-12, 1958, pp. 118-119.

- C.L., 'La Caisse d’Épargne de Léopoldville (Congo belge)' dans La Technique des Travaux, mai-juin 1959, pp. 157-164.

Identifiants inventaire

Numéro d’inventaire : 58 | Numéro dans l'atlas général : 055

Date d'enquête : octobre 2009 | Nom de l'enquêteur : équipe Marc Gemoets, Bernard Toulier

Sites liés

Iconographie

  • Illustrations actuelles (PA)
  • Documents anciens (PH)
  • Dessins d'architecture (DA)