modified on 27 mai 2011 at 12:22 ••• 3 478 views

Immeuble du Compagnie Maritime Congolaise

De Wikinshasa.

(Redirigé depuis 820)


Appellations successives : Immeuble de l'Agence Maritime Internationale (AMI) / Immeuble du Compagnie Maritime Congolaise (C.M.C.)

Dénomination(s) : Immeuble de bureaux

Localisation

Commune : Gombe

Adresse  : Équateur (avenue de l') / Aviateurs (avenue des)

Quartier : Centre ville

Lieu-dit :

Latitude : -4.30012 | Longitude : 15.31099

Voir sur : OpenStreetMap | Geonames | OSM/Gmaps | GoogleMaps | YahooMaps

Historique et description

Acteur(s) : Ricquier, Georges (architecte). Agence Maritime Internationale (AMI), (commanditaire)

Date de réalisation  : 1947-1949

Historique 

En 1948, l'AMI (Agence Maritime Internationale), entreprise lié à la Compagnie Maritime belge, confie la construction de plusieurs de ces sièges au Congo à l'architecte Georges Ricquier. Outre l'important bâtiment à Matadi et l'agence de Boma, Ricquier dessine un projet pour Kinshasa, dont le bâtiment commencé en 1947 est inauguré le 10 octobre 1949.

Description 

Situé sur une parcelle d'angle, l'immeuble AMI comporte les locaux de service de l'agence ainsi qu'un appartement pour un hôte de passage, organisé autour d'un patio-terrasse au deuxième étage. L'exigüité du terrain disponible a contraint l'architecte à tirer un parti maximum de celui-ci. L'angle des façades est traité avec des bandeaux-terrasse en continu, brisés par le porche d'entrée délicatement dessiné et surmonté d'un claustra, et constituent un écran solaire pour protéger les locaux de la mauvaise exposition au soleil couchant. Tandis que le parti architectural témoigne des considérations climatiques, l'agence AMI reflète aussi dans son plan la ségrégation raciale qui dominait la vie à Kinshasa à l'époque coloniale: le bâtiment avait des entrées et cages d'escalier distinctes pour Européens et Africains.

État de l’œuvre et valeur patrimoniale

État de l’œuvre : état d'origine

Valeur patrimoniale :

Sources documentaires

Archives 

- BELGIQUE, Bruxelles. Archives d'architecture moderne : Fonds Georges Ricquier

- BELGIQUE, Tervuren, Musée royal de l'Afrique centrale. Archives Section d’histoire. papiers Whyms (pseudo GUILLAUME Hélène), 57.80/58.21, Chronique de Léopoldville de 1881 à 1956, pp. 1330, 1765a, 1903, 1938-39,

Bibliographie 

- « Georges Ricquier », dans CULOT, Maurice et. al., Musée des Archives d'Architecture Moderne. Collections, Bruxelles, AAM, 1986, pp. 328-335.

- 'Agence Maritime Internationale. Agence de Léopoldville', Rythme, n° 17, mars 1954, p. 15.

Identifiants inventaire

Numéro d’inventaire : 71 | Numéro dans l'atlas général : 820

Date d'enquête : février 2010 | Nom de l'enquêteur : Johan Lagae

Sites liés

Iconographie

  • Illustrations actuelles (PA)
  • Documents anciens (PH)
  • Dessins d'architecture (DA)