modified on 26 mai 2011 at 17:17 ••• 6 395 views

Immeubles-tours Sabena

De Wikinshasa.

(Redirigé depuis 018)


Appellations successives : Immeubles-tours Sabena

Dénomination(s) : Immeubles à logements

Localisation

Commune : Gombe

Adresse  : 30-Juin (boulevard du) / Nelson-Mandela (avenue)

Quartier :

Lieu-dit :

Latitude : -4.3132 | Longitude : 15.30983

Voir sur : OpenStreetMap | Geonames | OSM/Gmaps | GoogleMaps | YahooMaps

Historique et description

Acteur(s) : Laurens, Claude (architecte). Sabena (commanditaire)

Date de réalisation  : 1952-54

Historique 

En 1951, la Sabena envoie l'architecte Claude Laurens au Congo pour y étudier des projets qui s'inscrivent dans l'activité immobilière de la compagnie aérienne, en particulier dans la capitale de la colonie belge: un grand hôtel le long du Boulevard Albert Ier (actuel Boulevard du 30 juin) et une série de logements pour son personnel, dont l'ensemble des deux immeubles-tours (à l'origine trois tours étaient prévus). Bien que spacieux et pourvus de tout le confort, les appartements dont certains sont en duplex, ne connaissaient pas un grand succès auprès de fonctionnaires Sabena qui préféraient vivre dans des maisons individuelles entourées d'un jardin.

Description 

Véritables icônes du « nouveau Congo », ces deux immeubles forment une synthèse du modernisme tropical". Élevés sur pilotis, ils s'élèvent à une hauteur de 60 m., et comportent 52 appartements [ pas le même chiffre que dans la publication sur Kinshasa ?]. Ils ont été réalisés pour loger une partie du personnel de la SABENA ; le pourcentage des différents types d'appartements correspond scrupuleusement aux catégories d'agents de la Société. La normalisation des éléments de construction a été très poussée. Les appartements sont tous à deux niveaux reliés par un escalier intérieur. L'entrée est desservie par des coursives extérieures. Ils sont équipés d'une cuisine et d'une salle de bains haut de gamme et comportent des locaux spécifiques pour le personnel domestique africain. Toutes les circulations verticales (ascenseurs, monte-charge, escalier, vide-ordures) se trouvent dans une trémie isolée du corps principal du bâtiment. Les bâtiments sont à ossature en béton armé fondée sur pieux, avec cloisonnement en brique légère, revêtement extérieur en plaque de quartz, menuiseries métalliques en aluminium oxydé. Des dispositifs climatiques (orientation des façades, pare-soleil, système de ventilation transversal,…) limitent l'apport de la chaleur et assurent une bonne ventilation des immeubles.

État de l’œuvre et valeur patrimoniale

État de l’œuvre : état d'origine

Valeur patrimoniale :

Sources documentaires

Archives 

- FRANCE, Paris, Archives privée Claude Laurens

- BELGIQUE, Bruxelles, ministère des Affaires étrangères. Archives africaines : Fonds Sabena

- BELGIQUE, Tervuren, Musée royal de l'Afrique centrale. Archives Section d’histoire. papiers Whyms (pseudo GUILLAUME Hélène), 57.80/58.21, Chronique de Léopoldville de 1881 à 1956, pp. 2259a, 2295, 2354, 2389b, 2442a.


BIBLIOGRAPHIE

- TOULIER, Bernard, LAGAE Johan, GEMOETS, Marc, Kinshasa. Architecture et paysage urbains, Paris, Somogy, 2010, p. 84 ; carte de localisation : n° 61.

- LAGAE, Johan, LAURENS, Denise, Claude Laurens. Projets et réalisations 1934-1970, Gent, Université de Gand, 2001, pp. 128-141.

- Architecture 59, n° 27, 1959, pp. 166-173.

- L'Architecture d'Aujourd'hui, n° 70, 1957, pp. 22-25.

Bibliographie 

{{{bibliographie}}}

Identifiants inventaire

Numéro d’inventaire : 20 | Numéro dans l'atlas général : 018

Date d'enquête : 2002 / 2008 | Nom de l'enquêteur : Johan Lagae / Luce Beeckmans

Sites liés

Iconographie

  • Illustrations actuelles (PA)
  • Documents anciens (PH)
  • Dessins d'architecture (DA)